Catégorie : Bénédicte Monville

Le #santépôle #Melun – #Sénart, un rêve libéral : détourner l’argent public au service d’intérêts privés, finir d’asphyxier l’#hôpital public pour mieux privatiser la santé

Le « santépôle » Melun-Sénart – soit la première plateforme hospitalière publique-privée – a été inauguré en grandes pompes ce week-end à Melun et croyez-moi y’a pas de quoi se réjouir. Avec le groupe Bien Vivre à Melun ça fait plus de 5 ans qu’on se bat contre cet objet […]

Pour la défense du service public d’éducation, manifestation jeudi à 14h à #Melun sur le parvis de la préfecture

Une manifestation est prévue demain appelée par la CGT, le SNUipp – FSU et la FCPE contre les fermetures de classe dans notre département. Ci-dessous une bonne raison d’y aller ! J’ai été sollicitée il y a quelques semaines par des enseignant.es du collège Politzer de Dammarie-les-Lys qui s’inquiètent […]

Stratégie régionale pour la forêt et le bois 2018-2021, Intervention Bénédicte Monville-De Cecco

Séance plénière du conseil régional des 23 et 24 novembre 2017 Rapport CR 2017-185 : Stratégie régionale pour la forêt et le bois 2018-2021 Intervention Bénédicte Monville-De Cecco Groupe AES (Alternative écologiste et sociale) Monsieur le président, Madame la vice-présidente, Mesdames et messieurs les élu.es, Ce rapport qui […]

#CIN Une vision technocratique et libérale de l’aménagement du territoire #CAMVS @villeMelun

Un Contrat d’Intérêt National qui pêche par UNE VISION TECHNOCRATIQUE ET LIBÉRALE de l’aménagement du territoire. Hier, la Communauté d’Agglomération Melun-Val de Seine (Agglo Mvs, #CAMVS) a adopté son Contrat d’Intérêt National (#CIN), un dispositif récent qui permet la signature d’un pacte entre l’Etat, la Région, le Département et […]

Ruralité, Ghettos, Femmes victimes de violence ; les interventions de B. Monville-De Cecco en plénière du conseil régional aujourd’hui, jeudi 17/03/16, dans l’ordre d’énonciation

1/ Secteur Ruralité et agriculture CR 09-16 : Discussion générale La baisse des dotations, de nouvelles charges obligatoires, le désengagement des services de l’Etat rendent difficile la gestion communale tout particulièrement dans les communes rurales où il y a peu de moyens. La redéfinition de la politique agricole […]

« Europe Écologie-Les Verts doit re-devenir cette figure nouvelle d’organisation de la politique capable de modifier le régime des possibilités qui existent en France »

Intervention B Monville-De Cecco, Congrès régional EELV IDF du 30 mai 2015 à Ivry Aujourd’hui nous votons pour déterminer la liste des candidates et des candidats que nous présenterons aux élections régionales en Île de France. Dans le même temps, nous renouvelons nos instances politiques et exécutives régionales. […]

Intervention Bénédicte Monville-De Cecco pour la Motion « Faisons gagner l’écologie en Île de France », Forum régional EELV du 11 avril 2015

Forum régional EELV du samedi 11 avril 2015 Motion Faisons gagner l’écologie en Île de France Intervention Bénédicte Monville-De Cecco Le projet politique à l’oeuvre qui s’accélère et s’amplifie depuis les années 80 a considérablement creusé les inégalités à l’intérieur et entre nos pays et abouti à l’émergence […]

Élections départementales de mars 2015 : Discours de Bénédicte Monville-De Cecco prononcé, dans une version abrégée, lors de la soirée de lancement de la candidature d’union de la gauche et des écologistes d’« Ensemble : Pour une Alternative Populaire et Écologiste » sur le canton de Melun.

La paix, la solidarité et l’écologie forment les conditions de l’épanouissement d’une vie humaine autonome. Car comment être autonome si nous ne sommes pas protégé-e-s des aléas auxquels peuvent nous exposer la violence, la pauvreté, la maladie, la vieillesse, le chômage, etc. Comment être autonome sans la garantie d’une solidarité collective, entre les citoyennes et les citoyens et entre les territoires.

Voeu pour la commémoration de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions

Au dernier conseil municipal nous vous demandions pourquoi la municipalité n’avait rien organisé à l’occasion du 10 mai 2014 dans le cadre de la journée nationale de commémoration de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions. « Cette commémoration n’est ni un acte de contrition, ni un geste de repentance et encore moins un acte d’accusation. Elle se veut comme un moment où la République et la Nation regardent leur histoire. »