Démocratie

Ma conférence inaugurale à l’UIA (Université Inter-Âge) de Melun

Capture d’écran 2019-11-01 à 10.00.28Pour fêter ses 20 ans, l’Université Inter-Âge de Melun avait invité Christophe Barbier, éditorialiste de BFM TV à prononcer sa conférence inaugurale. Nous nous sommes longtemps demandés en vertu de quelles qualités universitaires, ce fabriquant de l’opinion avait été sélectionné ? Il faut croire que d’appointer chez BFM constitue à Melun un titre de noblesse suffisant pour prétendre à l’autorité savante que confère normalement le travail universitaire.

Nous étions donc sceptiques mais parce que par principe nous accordons aux individus le bénéfice du doute, nous avons attendu de voir… Sans surprise, à l’université comme sur le plateau de BFM-TV l’originalité et la pertinence intellectuelle de Christophe Barbier se résume à peu près à l’écharpe rouge dont il s’affuble. BVAM publie ci-dessous le témoignage d’un copain étudiant qui y était. Un texte qui conforte notre volonté de transformer cette institution de promotion de la pensée BFM au service de la toute petite oligarchie melunaise (enfin…) en une véritable université populaire au service de toute la population de Melun et de son agglomération.  

M. le Maire, président de l’agglomération, arrive avec une bonne heure de retard, tout le monde l’attend. Le cheveu en pétard, la chemise de travers, le pantalon tirebouchonné, tout y est.
Avant de nous gratifier d’un discours creux, il remercie de leur présence, la sénatrice (qui est en congés hors de l’agglo), la députée (qui est déjà repartie irritée comme elle l’est toujours), les membres de l’UIA, oublie au passage les enseignants et ouf, l’honneur est sauf, nous remercie nous étudiants.

Vient ensuite la conférence de Christophe Barbier, centrée sur sa vision de l’Europe.
L’introduction porte sur l’actualité, pour nous dire que l’échec de Sylvie Goulard n’est pas bien grave et que le portefeuille promis à la France nous reviendra. Mais que tout cela n’est que vengeance contre super Macron et bla bla bla…
Le meilleur est à venir. L’Europe unie, l’Europe qui protège, l’Europe de la Paix, l’Europe dans la droite ligne des lumières et de la révolution française… Tous les poncifs et les mensonges y passent.
L’Europe dont il n’est pas possible de sortir, nous sommes un trop petit pays… Regardez le Brexit (cet idiot de peuple Anglais) c’est bien la preuve. Regardez chez nous, il n’y a plus qu’Asselineau pour demander le Frexit.
L’Europe qui ne s’élargira plus (sauf peut-être aux Balkans, sic…) et surtout pas à la vilaine Turquie qui massacre les kurdes (que d’hypocrisie).
Une Europe qui va s’approfondir à quelques pays fondateurs… Sur quoi, nous ne saurons pas. Ceux qui sont informés ne le savent que trop bien.

En résumé, une vision Macron béate, Euro béate, probablement, un grand visionnaire…

Ensuite, vient le cocktail, ce que j’entends me consterne, ce public, issu de la classe moyenne éduquée plutôt âgée, semble ravi du discours entendu, rassurant et dénué de tout esprit critique. On est bien dans l’entre soi, même si le Maire a déjà abandonné ses gueux.

Je n’ai rien entendu :

  • Sur les millions de pauvres dans l’union, toujours plus nombreux. Sur les inégalités grandissantes. Tout au plus une minimisation du phénomène gilets jaunes.
  • Sur l’effondrement en cours. Tout au plus une réponse vaseuse (La France fait ce qu’elle peut…) suite à une gentille question sur le « réchauffement climatique ».
  • Sur les pertes de libertés individuelles et de la Presse dénoncées par les organismes internationaux.
  • Sur les milliers de migrants noyés en Méditerranée. Sur la complicité envers la Turquie.

L’impression d’être sur le Titanic, pendant que tous festoient… Sauf que cette fois, ce ne sont pas forcément es premières et secondes classes qui vont survivre. Les plus mal armés ne sont pas les sdf.
Ou de devenir fou.

Je rentre chez moi. La télé, LCI, le hasard, un plateau avec Yves Cochet, Gérard Miller, François de Clozet et une essayiste que je ne connais pas.
En dehors de la jeune femme qui essaie de résister pour des raisons obscures, probablement le déni, le message est unanime (même François !), l’effondrement est en cours et  il va s’accentuer. Le système tel que nous le connaissons va disparaître dans les 10, 15 ans, avec son cortège de migrations, de guerres, de famines, d’épidémies.
La meilleure protection est l’entraide, la diminution des inégalités, l’organisation locale…

NON, je ne suis pas FOU, mais que les Melunais de l’UIA sont loin, bien loin, de la réalité pour gober les messages de Christophe Barbier.

P. G.

Site de l’Université inter-âge de Melun

Page facebook de l’Université inter-âge de Melun

1 réponse »

  1. Bravo pour ce compte rendu piquant ! J’ai assisté à quelques conférences de l’UIA de Melun. Bien que je fasse moi-même partie de la classe considérée (melunaise, moyenne, éduquée, âgée) j’ai toujours eu l’impression d’être un zombie au milieu de ces bien pensants. Quelle idée par ailleurs d’inviter quelqu’un de BFM, une chaîne qui confond le journalisme et le cirque et ce Barbier, « faiseur d’opinion » c’est bien le mot. Faiseur tout court ça lui va bien aussi. Quant au portrait de Monsieur le Marquis, maire de Melun, déguenillé, bravo ! Nous avons un nouveau La Bruyère

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s