Claude Bourquard

Irresponsables et indignes !

Gens du voyage

Irresponsables et indignes, les élus de la communauté d’agglomération Melun Val de Seine qui ont encore une fois repoussé l’indispensable réalisation d’une aire de grand passage des gens du voyage. Rappelons que la loi Besson de 1990, il y a 29 ans, imposait les Schémas Départementaux d’Accueil et d’Habitat des Gens du Voyage comprenant principalement des aires d’accueil pour leur résidence normale et des aires de grand passage pour leurs rassemblements familiaux ou communautaires lors de leurs grands déplacements.

Le Schéma Départemental d’Accueil et d’Habitat des Gens du Voyage de Seine et Marne fimpose à la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine (CAMVS) l’obligation d’aménager un terrain destiné à recevoir les grands passages rassemblant entre 50 et 200 caravanes maximum. Qu’a fait la CAMVS pour répondre à cette obligation ? Rien ou pas grand chose, si ce n’est de toujours repousser à plus tard les décisions imposées par la loi. Depuis le début de ce mandat en 2014, aucune proposition n’a aboutie jusqu’à ce que la préfecture de Seine et Marne impose elle-même le respect de la loi en choisissant deux sites potentiels.

Mais voila, les élus de tout bord politique poursuivent leurs arguties pour toujours retarder cette obligation légale. Il en a fallu du courage à ce maire pour accepter ce projet sur sa commune, à ces quatre conseillers communautaires pour voter en faveur de la délibération qui mettait fin à cette errance, alors que la très grande majorité votait contre. Car, le problème réside bien dans le fait que la présence des gens du voyage dérange alors qu’il s’agit de répondre à leurs besoins légitimes et légaux. Les élus, atteints du syndrome NIMBY, sont d’accord pour accueillir ce projet mais pas chez eux.

Non, le courage n’a pas brillé lors de la séance du 30 septembre du conseil communautaire de Melun Val de Seine. C’est la mauvaise foi qui s’y est exprimée. On a même entendu des élus argumenter de la consommation de terres agricoles (3 à 4 ha). Élus qui par ailleurs sont silencieux voire enthousiastes quand il s’agit de consommer des terres agricoles pour installer des centres commerciaux, des entrepôts de logistique ou de nouvelles zones d’habitation. Oui, mais ce ne sont pas des gens du voyage…

Nous ne pouvons qu’appeler Madame la Préfète de Seine-et-Marne à prendre l’initiative de la réalisation, dans les plus brefs délais et en conformité avec la loi, de l’aire de grand passage des gens du voyage prévue au Schéma Départemental d’Accueil et d’Habitat des Gens du Voyage de Seine et Marne au sein de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine (CAMVS).

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s