Le conseil municipal de Melun

#Melun, notre compte rendu du conseil municipal de novembre 2017 : quand la politique municipale se fait contre l’intérêt du plus grand nombre @VilleMelun

Nous avons reçu le compte rendu du dernier conseil municipal qui s’est tenu le 16/11/17, l’occasion pour nous, élu.e.s du groupe Bien Vivre à Melun d’attirer l’attention des habitant.e.s de notre ville sur quelques points particulièrement marquants :

  • Piétonnisation de la Place Saint-Jean, pourquoi tant de béton !? : nous avons soutenu le principe mais contre notre avis (http://www.leparisien.fr/melun-77000/melun-le-reamenagement-de-la-place-saint-jean-dans-le-viseur-de-l-elue-ecologiste-29-06-2017-7098663.php) la mairie a choisi de bétonner la place Saint-Jean plutôt que de faire de sa piétonnisation  une occasion de re-végétalisation de notre ville. Le maire a noyé la place dans l’asphalte et s’étant sûrement rendu-compte du très mauvaise effet produit, la mairie a dépensé 56 280 euros pour des pots, des cache-pots et des jardinières mobiles. Nous avions pourtant indiqué à la mairie des solutions nettement moins coûteuses, bien plus satisfaisantes d’un point de vue écologique et beaucoup plus agréables pour les habitant.e.s. Voilà l’exemple d’une place en plein centre ville de Saint-Denis.
  • Notre délibération refusée, les droits de l’opposition mis à mal : Le maire nous a refusé la possibilité de présenter une délibération au conseil municipal pour augmenter le nombre de caractères auxquels nous avons droit dans La Tribune du journal municipal et les augmenter de 1000 à 1500 signes afin de nous permettre d’argumenter nos points de vue (ce qui est absolument impossible avec 1000 signes seulement). Nous avons argué du fait que nous étions des conseillers municipaux comme les autres et que la jurisprudence nous donnait raison, que le conseil municipal pouvait voter ou pas notre délibération mais le maire n’a rien voulu entendre. Retrouvez Délibération expression de l’opposition au format PDF.
  • Crédits décalés pour les vélos et la culture : Nous nous sommes inquiétés du fait que tous les crédits décalés, autrement dit les opérations qui ne seront pas mise en œuvre avant … , concerne des équipements culturels ou des aménagements pour le développement des mobilités actives ou la revégétalisation de la ville :
    • La ville repousse le plan vélo
    • La ville reporte et redimensionnement (abandonne?) le projet de délocalisation de la médiathèque de l’Almont dans l’ancienne école Dunant. Aujourd’hui, la médiathèque est ouverte une seule journée par semaine et située dans un sous-sol particulièrement exigu.
  • Vente de la ville à la découpe :
    • Nous nous sommes opposés à la cession d’un terrain boisé situé à proximité immédiate de l’école des Mézereaux. La ville le vend dans le cadre d’un projet de spéculation immobilière. Nous pensons que la construction d’un immeuble à cet endroit détériorera les conditions d’études et de vie des enfants qui fréquentent cette école et de travail de leurs enseignants, Atsem, personnel de ménage. Avoir un espace vert contigu à une école est une chance et aurait dû inciter la mairie à le mettre à disposition de la communauté éducative pour y développer des projets d’éducation à l’environnement. En outre, le réchauffement climatique devrait inciter le maire à protéger les espaces verts plutôt qu’à les vendre à des promoteurs immobiliers.
    • Une délibération du même ordre a concerné au conseil régional cette fois le lycée Léonard de Vinci qui sera amputé d’une partie de son périmètre.
    • Nous avons dit notre circonspection à l’égard d’une politique devenue systématique qui consiste de la part de la ville à vendre les appartements dont elle est propriétaire quand elle pourrait, au contraire, mettre en œuvre une politique communale du logement à destination des étudiant.es et des personnes en situation de mal logement en en confiant la gestion aux associations qui les accompagnent.

 

  • Développement économique, une absence totale de vision : Nous avons contesté le choix de la majorité municipale de déclasser les abattoirs de Melun du domaine public alors que nous devons re-localiser nos activités économiques si nous voulons créer de l’emploi, redonner de l’attractivité à notre ville et lutter contre le réchauffement climatique. Nous aurions dû au contraire reprendre la gestion de cet abattoir en régie publique et en faire le premier rouage d’une filière locale d’élevage, d’abattage des animaux et de distribution de viande qui satisfasse aux plus hautes exigences en matières écologiques et de suppression de la souffrance animal. Si nous devons réduire notre consommation de viande, nous devons aussi manger de la viande d’animaux qui soient bien mieux traités.

 

  • Politique de la ville : à l’occasion de la présentation du rapport sur la politique de la ville : nous avons demandé qu’il y ait davantage d’Atsem en particulier dans les écoles des quartiers de la politique de la ville où chaque classe devrait être dotée d’une Atsem et que leur travail essentiel soit davantage valorisé.
    • Nous avons regretté qu’il n’y ait rien en matière d’éducation à l’environnement.
    • Quant à la lutte contre les discriminations, présentée comme un axe fort de la politique de la ville, la dotation est ridicule (11000€)

 

  • Tarif au mérite au conservatoire, une mesure injuste ! Nous nous sommes opposés à la mise en œuvre d’un tarif au mérite au conservatoire municipales. Pour répondre aux difficultés économiques que rencontrent certaines familles nous proposons depuis que nous sommes élu.es la prise en compte du quotient familial dans la tarification. Nous avons présenté plusieurs amendements au budget. Une expérimentation nous a été promise, on attend encore.

 

  • Crèches, un nouveau règlement contre les mamans enceintes : Nous avons voté contre le nouveau règlement des crèches municipales qui prévoit de renvoyer chez eux les enfants dont les mamans sont enceintes dès le premier jour de leur congés maternité. Nous avons proposé à la mairie qu’elle crée davantage de places en crèche plutôt que de financer des caméras de vidéo-surveillance et des armes pour la police municipale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s