Le conseil municipal de Melun

L’eau est indispensable à la vie et pourtant si mal traitée

Voici notre tribune pour le prochain journal municipal. Nous sommes toujours très limité.e.s par le nombre de signes (1000) qui ne nous permet pas d’argumenter. Au prochain conseil municipal nous demanderons à présenter une délibération pour augmenter le nombre de signes.

L’eau est indispensable à la vie et pourtant si mal traitée. La majorité a décidé qu’une usine de captage et de traitement des eaux de la Seine serait construite par la multinationale de l’eau Véolia. En échange, elle prolonge de 9 ans la délégation confiée à Veolia pour l’eau. La majorité argue du fait que la ressource en eau est sous tension parce que les pluies sont moins abondantes. Sauf que le rapport du délégataire Véolia fait état de pertes en ligne importantes : 20,22% pour 2016. Qu’attend donc la mairie pour obtenir de son délégataire qu’il fasse les réparations nécessaires. Et, nous savons que la préfecture limite les prélèvements dans la nappe du champigny du fait de sa mauvaise qualité biologique : « son niveau n’a pas trop baissé malgré un hiver sec mais nombre de polluants émergents font leur apparition » (A’QuiBrie).

Plutôt que de mener une politique de préservation de notre ressource en eau courageuse, la mairie préfère demander à Véolia de construire une usine sur la Seine en alourdissant encore un peu plus longtemps la facture d’eau des Melunais.

Bénédicte Monville-De Cecco et Claude Bourquard

Groupe municipal d’opposition Bien Vivre à Melun

1 réponse »

  1. Bonjour,

    Une fois encore, la majorité de droite n’est pas à une contradiction prête. Construire une usine de captage d’eau, pour pomper encore plus dans la nappe, alors que NOTRE nappe devrait être chérie et protéger et que cette nappe n’est pas illimitée.
    Malgré cela les membres de la majorité osent crier haut et fort qu’ils respectent l’environnement avec en vitrine madame MHG « la nature, le bio, machin tout ça ».

    En plus de ne pas respecter la ressource limitée que nous empruntons à la génération future, la majorité enchaine, une fois encore, l’ensemble des melunais pour une durée supplémentaire de 9 ans.
    Même en cas d’alternance politique, des femmes et des hommes élus, des citoyens responsables et respectueux de la ressource en eau, seraient liés à Véolia au delà de… 2026 (et même plus, 9 ans de plus que le vote houleux de 2014).

    Ces méthodes ne sont pas admissibles.

    Il serait peut être intéressant de faire remonter une proposition de loi du type, « les contrats et conventions signés avec les fermiers généraux ne peuvent engagés les administrations concernées au delà du 31 décembre de l’année qui suit les élections et le renouvellement des représentants de ces administrations. »
    C’est un peu hasardeux comme rédaction mais je pense que l’idée y est !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s