Bénédicte Monville

Je récuse avec la plus grande fermeté

Je récuse avec la plus grande fermeté les discours à l’emporte pièce qui prétendent qu’EELV aurait une quelconque responsabilité dans la montée du Front National et sa présence au deuxième tour des élections départementales sur le canton de Melun. Nous sommes même les seuls avec le FDG à dénoncer avec constance la diffusion des idées nauséabondes sur lesquelles il prospère et leur récupération politique (rappelez-vous Duflot sur les déclarations de Valls, multirécidiviste, à propos des Roms) et les fausses solutions simplistes d’un programme social et économique totalement irresponsable.
Au niveau local, nous sommes nombreux à avoir fait de notre engagement contre l’extrême-droite une pierre angulaire de nos interventions dans l’espace public. C’est notre cas à Melun où nous avons organisé plusieurs soirées sur le thème du racisme, de la xénophobie et du FN. Toujours avec succès d’ailleurs.
La situation dont nous héritons s’inscrit dans l’histoire de ces 35 derniers années où plutôt que de combattre l’extrême droite par la mise en œuvre d’une politique qui ait pour horizon l’égalité réelle des citoyenEs, le socialisme au sens plein du terme (et, on aurait pu l’espérer, un socialisme non productiviste), le PS a instrumentalisé le thème de la montée du FN et l’anti-racisme pour mieux cacher l’incurie de sa politique. Pire, il a entériné les représentations xénophobes qui président à la politique d’immigration en France et en Europe depuis 30 ans. Quant à la complicité de la droite classique avec l’extrême-droite, elle est devenue tellement grossière. En outre, le discours ultra ou néolibéral qui fait de l’individu le seul responsable de son destin a été également promu par l’UMP et le PS. Les classes populaires souverainement méprisées par une oligarchie politique qui cultive l’entre-soi, fréquente les clubs sélectes de la République, s’auto-congratule et mène grand train. Nous n’avons rien à voir avec tout cela (sauf quelques apparatchiks EELV que la presse qualifie justement d’opportunistes).
Je considère que les électrices et les électeurs doivent faire leur choix et s’en sentir responsables. Notre responsabilité est de rappeler de façon très claire, sans aucune ambiguïté, nos positions sur l’extrême-droite. C’est sur la base de ces positions réaffirmées avec clarté que les électrices et les électeurs pourront se faire une opinion. Je suis opposée à la déresponsabilisation de l’électorat, c’est un jeu délétère à long terme pour la démocratie.
L’espoir que suscite notre position politique rigoureuse qui fait des idées et du programme le pivot de toute alliance, loin des petits arrangements entre ami-e-s, des mensonges répétés et tactiques politiciennes, et qui affirme qu’une autre politique est possible en dehors du capitalisme néolibéral et du productivisme, résolument non nationaliste et non xénophobe, est réel. Une position qui refuse le manichéisme simpliste des discours qui feignent d’ignorer que l’extrême-droite ne prospère jamais seulement grâce à elle mais bien grâce à la complicité d’élites politiques et culturelles qui tolèrent voire participent à la promotion de représentations sociales qui lui sont favorables. Cette imposture là, il est aussi de notre responsabilité de la dénoncer.

Bénédicte Monville-De Cecco
Élue écologiste EELV à Melun
et à la communauté d’agglomération Melun Val de Seine
Candidate EELV aux élections départementales de mars 2015

Catégories :Bénédicte Monville

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s